Home » BLOG » Pourquoi les recruteurs ne vous (r)appellent pas ?

Pourquoi les recruteurs ne vous (r)appellent pas ?

Pourquoi les recruteurs ne vous (r)appellent pas ? - Talentuall

La plupart des candidats avec lesquels j’échange me font part de leur incompréhension de ne recevoir aucun retour, y compris ceux qui ont passé des entretiens que ce soit de la part de chasseurs de tête ou d’entreprises.

Chaque recruteur a ses raisons, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Nul n’est parfait. C’est dommage, car le fait de ne pas apporter de réponse renvoie une image écornée de la marque employeur ou du cabinet.

Force est de constater que le volume des candidatures reçues, qu’elles soient spontanées ou en réponse à une annonce, ne cesse d’augmenter d’année en année. En effet aujourd’hui, avec internet, envoyer une candidature se fait en un clic. Que se passe-t-il ensuite ?  

Le postulant peut être véritablement acteur de sa candidature en évitant quelques erreurs rédhibitoires et en étant méthodique dans son approche. Voici 5 actions simples pour ne pas rester sans réponse.

1-Ciblez en fonction de votre projet, lisez l’annonce et mémorisez-la

Je suis stupéfaite par le nombre grandissant de candidats qui postulent sans avoir lu l’annonce. Plusieurs fois j’ai contacté des personnes qui se sont finalement désistées car elles n’avaient pas prêté attention à la localisation, voire même au contenu du poste. Certains ne se souviennent même pas avoir postulé et c’est à nous, recruteur, de lui rappeler l’annonce. Cela ne fait pas très professionnel et n’incite pas à rappeler le candidat pour de futurs projets. Mais la majorité des réponses reçues sont en dehors du profil recherché. Si vous n’avez pas un minimum de 80% des critères attendus, alors ne répondez pas. Privilégiez plutôt l’envoi d’une candidature spontanée si l’entreprise vous intéresse, en spécifiant votre positionnement. Si vraiment le poste correspond à votre projet professionnel, alors tentez votre chance avec une lettre de motivation personnalisée et explicite.

2-Soignez votre image et ne multipliez pas les envois

Pour augmenter vos chances d’être contacté, prenez le temps de réaliser un CV de qualité. Il s’agit de votre outil promotionnel tel un prospectus publicitaire qui va inciter à l’acte d’achat.  Il existe désormais de très bons outils en ligne pour vous permettre de réaliser un CV soigné et attrayant. Le visuel compte beaucoup. Il doit être actuel, concis et agréable à lire (et sans fautes).

Ce n’est pas une biographie. Sans entrer ici dans les recommandations de rédaction de CV, on doit pouvoir y retrouver vos missions, actions et réalisations. Un Commercial qui ne mentionne pas ses objectifs et ses résultats perd en crédibilité. De même qu’un Responsable de centre de profits, de la part duquel on attend des résultats en terme de développement du CA, maîtrise des coûts et profitabilité.

Pour ce qui est de la photo, si vous en mettez une, faites au moins l’effort de mettre une photo de qualité et actuelle, tel que vous êtes en contexte professionnel. Si ce n’est pas le cas alors n’en mettez pas. A la simple ouverture de votre CV, la photo peut à elle seul provoquer le rejet de la candidature.

Si vous avez déjà envoyé votre candidature une fois et reçu un accusé de réception, inutile de la renvoyer à chaque fois que vous voyez une nouvelle annonce d’un même recruteur. Envoyez simplement un mail pour vous rappeler à ses bons souvenirs, ou mieux encore, appelez-le si vous avez déjà établi un contact précédemment. Si votre CV a évolué entre -temps, alors adressez-lui votre CV actualisé en précisant votre situation depuis votre dernier contact. Inonder de CV un recruteur de manière systématique et impersonnelle tendra à vous décrédibiliser.

3- Justifiez d’une démarche motivée par un mail d’accompagnement

Si le recruteur perçoit que vous avez une démarche sincère et intéressée, que vous avez pris le temps de vous renseigner et de motiver votre candidature, il sera plus enclin à vous contacter. Mieux vaut ne pas mettre de lettre de motivation si celle-ci est générique et impersonnelle. Préférez alors un mail d’accompagnement avec quelques lignes précisant les raisons de votre candidature.

4-Suivez et relancez vos candidatures

On ne voit pas le temps de la même manière selon qu’on soit du côté du recruteur ou du côté du candidat. Un recruteur suit son process qui peut être plus ou moins long et souvent adresse ses réponses à la fin de celui-ci. Un candidat, quant à lui, attend une réponse à partir du moment où il a adressé son CV. N’hésitez pas à relancer au bout de 2 à 3 semaines si vous n’avez eu aucun retour, soit par mail, soit par téléphone. Pour ma part je préfère le téléphone, car c’est un très bon moyen pour créer du lien, encore plus si c’est un profil commercial. Cela met en avant sa compétence de prise de contact.

5-En fin d’entretien demander les prochaines étapes

A chaque fois que vous passez des entretiens, terminez toujours par la question : quelles sont les prochaines étapes ? Si le recruteur vous dit : « on vous rappellera », demandez-lui de préciser sous quel délai et quelle devra être votre action s’il ne rappelle pas. Cela vous permettra d’avoir un échéancier auquel vous tenir et de savoir comment agir en cas de non rappel de la part du recruteur.